DECLARATION DU COLLECTIF DES COMMUNICATEURS DU 01 OCTOBRE 2022 MOUVEMENT DES DEMOCRATES CONGOLAIS

Ayant observé et décelé attentivement les failles et anomalies qui ont émaillées les processus antérieurs avec comme corollaire des contentieux post électoraux interminables dont certains candidats refusaient catégoriquement d’admettre les victoires des autres tout en créant systématiquement un climat tumultueux pour la mauvaise dynamique sociétale.

le mdco soutien les fardc

 

Nous, le Collectif des communicateurs du mouvement des démocrates congolais, MDCO en sigle, parti cher à monsieur Gabriel Mokia.

Ayant un œil regardant dans l’allure microscopique de la société congolaise entière.

Partant de l’historique récent du processus électoral de 2011 et 2018.

Ayant observé et décelé attentivement les failles et anomalies qui ont émaillées les processus antérieurs avec comme corollaire des contentieux post électoraux interminables dont certains candidats refusaient catégoriquement d’admettre les victoires des autres tout en créant systématiquement un climat tumultueux pour la mauvaise dynamique sociétale.

Cette situation caricaturale a pu nous inspirer en nous poussant dans des multiples cogitations.

Cependant, en tant que scientifiques et intellectuels du fait de nos fonctions et qualités, nos missions s’orientent aussi dans la logique de proposer des solutions adaptées et appropriées aux divers problèmes qui minent notre société.

Observant dans la logique où vont les choses, il y a la nécessité et l’urgence de proposer un format nouveau qui permettrait que les prochaines élections aient une dose de transparence et de crédibilité. Cette démarche s’inscrit dans le seul souci d’éviter toute contestation inutile qui engendrerait un dysfonctionnement institutionnel.

Reconnaissant la volonté du Chef de l’Etat Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, de donner au Peuple congolais des élections qualitatives.

Reconnaissant l’attachement et la considération qu’a notre autorité moral et leader politique, Monsieur Gabriel MOKIA MANDEMBO envers son excellence monsieur Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République, chef de l’Etat.

Considérant le partenariat politique privilégié entre le chef de l’Etat et notre autorité morale monsieur Gabriel MOKIA MANDEMBO.

Considérant nos instruments légaux internes (statut et règlement intérieur) et externes (constitution et lois)

Ayant saisie et retranscrit les orientations politiques de notre Président National, monsieur Gabriel MOKIA MANDEMBO.

Nous, le Collectif des communicateurs du MDCO, réuni en session extraordinaire, proposons ce qui suit :

  • Au Parlementaires de pouvoir remettre en marge la question du système électoral à deux tours pour le présidentiel.

Ceci pour éviter toute contestation post électoral.

Cette approche demeure le seul et l’unique moyen pour un déroulement pacifique et apaisé du processus électoral.

Le système électoral à deux tours permettrait d’assoir légitimement les candidats vainqueurs et d’éviter des contentieux post électoraux interminables.

Cette démarche ouvrirait une brèche du réaménagement constitutionnel qui s’avère un chemin impératif à emprunter.

  • A la CIME (Commission d’Intégrité et de médiation Electorale) chapeautée par le Révérend Dodo Kamba d’être la vraie église au milieu du village et d’élargir son cercle des concertations en optant d’échanger avec le MDCO qui est une force politique majeure aux fins de recueillir ses propositions concernant le processus électoral.

 

 

La Cellule de communication

Pin It

Soutien du MDCO aux FARDC.

Soutien du MDCO aux FARDC.

Génération MOKIA Soutient les FARDC

le mdco soutien les fardc