Déclaration politique de la Ligue des Jeunes du Mouvement des Démocrates Congolais.

Déclaration politique de la Ligue des Jeunes du MDCO District de la Tshangu

La jeunesse du Mouvement des Démocrates Congolais, MDCO en sigle du district de Tshangu, ville de Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo a tenu une réunion, présidée par sa Présidente Fédérale, nous citons la camarade OKOKO Tshadu Nelly ce samedi, 14 Août 2021. Deux points ont été inscrits à l’ordre du jour. Le premier point a concerné l’évaluation de la situation politique de notre cher Parti politique, le Mouvement des Démocrates Congolais et le second point s’est intéressé à l’analyse de l’actualité politique de notre cher et beau pays, la République Démocratique du Congo.

  • L’évaluation de la situation politique du Mouvement des Démocrates Congolais.

La jeunesse du MDCO/Tshangu s’est évertuée au respect du principe « la charité bien ordonnée commence par soi-même. » Ainsi, elle a ouvert la réunion par l’évaluation de la situation politique du Mouvement des Démocrates Congolais.

Après discussions, elle a conclu sur ce point que le Parti politique est bien portant. Elle profite d’ailleurs de cette occasion pour encourager et féliciter le camarade MOKIA Mandembo Gabriel, Président du MDCO pour la ferme détermination qu’il a prise d’encadrer la jeunesse de la République Démocratique du Congo en générale et du district de Tshangu en Particulier dans sa vision de la création de la classe moyenne au niveau de la république, et la création d'une banque agricole pour financer des projets des jeunes entrepreneurs et lui en remercie sincèrement.

Elle réitère sa confiance et son attachement à la vision de son excellence monsieur Félix-Antoine TSHISEKEDI Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo telle qu’elle lui est élucidée par le camarade MOKIA Mandembo Gabriel.

  • L’analyse de l’actualité politique de notre cher et beau pays, la République Démocratique du Congo

Quant à l’actualité politique du pays, la jeunesse du MDCO/Tshangu, a noté quelques points qui résument l’essentiel de l’actualité politique du pays :

  • Désignation des animateurs de la CENI

C’est avec beaucoup de regret que la jeunesse du MDCO a appris aussi bien par la voie des ondes que des réseaux sociaux les contradictions entre les confessions religieuses autour de la désignation du Président de la Centrale Electorale Nationale Indépendante. Elle tient à rappeler aux chefs de confessions religieuses la mission de l’Eglise sur la terre. Prêcher la bonne nouvelle en vue de la perfection des fidèles destinés à rencontrer Dieu. L’Eglise doit prêcher les vertus les plus essentielles dont la vérité, l’amour non pas par les paroles, mais plutôt par l’exemple pratique. Elle s’indigne que les confessions religieuses se livrent à des escalades verbales qui jettent de l’opprobre et ternissent l’image de l’Eglise au Congo.

Elle appelle toutes les confessions religieuses concernées par la désignation des animateurs de la Centrale Electorale Nationale Indépendante à la conscience de la tâche qui leur est confiée, car l’avenir de tout un peuple en dépend.

Elle appelle les élus nationaux à la vigilance sur ce dossier. L’assemblée nationale ainsi que toutes les autres institutions devant intervenir dans ce processus de désignation du Président de la Centrale Electorale Nationale Indépendante ne doivent céder à aucune pression venant des leaders des Partis et regroupements politiques, car seul l’Etat détient le monopole de la force. Personne d’entre les leaders des Partis et regroupements politiques ne détient le monopole de la rue.

Elle promet de suivre à l’œil le déroulement de la situation et met en garde tout Parti et regroupement politique qui fait des promesses apocalyptiques à ce sujet. Rassure que la jeunesse du district de Tshangu ne sera jamais manipulée pour des intérêts égoïstes des politiciens en mal de positionnement.

  • Propos haineux et tribalistes

La jeunesse du MDCO/Tshangu signale qu’un constat amer de la propension de la haine et du tribalisme sur les médias est à prendre très au sérieux. Les déclarations haineuses et tribalistes ne cessent de pleuvoir à torrent sur les médias depuis le début du feuilleton désignation des animateurs de la Centrale Electorale Nationale Indépendante. Elle condamne avec la dernière énergie ces actes ignobles qui témoignent les œuvres des ténèbres de leurs auteurs et constituent le plus grand danger – pourtant minimisé par plusieurs - qui guette notre nation.

Appelle les autorités des services de sécurité et judiciaires à plus de vigilance et d’actions concrètes de représailles en vue de décourager les auteurs de ces actes importe peu leur sexe, race, origine tribale, positionnement dans la société et appartenance politique dans le but de les mettre hors état de nuire, pareil une seule tige d’allumette peut bruler toute une forêt, un seul propos tribaliste et haineux suffit pour déclencher l’irréparable.

Elle croit sans scepticisme en la disposition de l’article 1 alinéa 1 de la constitution du 18 février 2006 qui stipule : « La République Démocratique du Congo est, dans ses frontières du 30 juin 1960, un Etat de droit, indépendant, souverain, uni et indivisible, social et laïc ».

Que Dieu bénisse le Mouvement des Démocrates Congolais

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo

 

MUNDEKE Kasomba Blanchard Porte-parole du MDCO/Tshangu                                                                                                                                                                                                              

OKOKO Tshadu Nelly Présidente Fédérale MDCO/Tshangu

 

 

Pin It